Le CDJ a constaté une faute déontologique dans un article de la DH

Le CDJ a constaté que La Dernière Heure a diffusé, sans les avoir vérifiées au préalable ni sollicité de droit de réplique à leur propos, des informations graves portant atteinte aux droits et à la dignité d’un proche d’une victime de meurtre.

La DH
Le CDJ a constaté une faute déontologique dans un article publié par La DH.
Le CDJ a constaté une faute déontologique dans un article publié par La DH. ©CDJ

Le Conseil de déontologie journalistique a constaté ce 16 novembre 2022 qu’un article de La Dernière Heure, qui rendait compte d’informations destinées à éclairer une affaire de meurtre dont l’instruction était en cours, n’avait pas respecté la déontologie en publiant certains détails de la vie intime du compagnon de la victime sans que cela n’apporte de plus-value à l’information et sans prendre en compte la dignité de la personne ni sa souffrance en tant que compagnon de la victime.

Notant que ces informations étaient de toute évidence de nature à porter gravement atteinte à la réputation et à l’image publique de l’intéressé à l’encontre duquel aucune charge n’était retenue, le CDJ relève que la journaliste aurait par ailleurs dû solliciter le point de vue de ce dernier avant diffusion, ce qui n’a pas été le cas. Il constate que cette démarche aurait été d’autant plus prudente et nécessaire que la journaliste tirait ses informations d’un PV d’audition qu’elle n’avait pas consulté – elle en avait pris connaissance indirectement, par téléphone – et qu’elle n’avait pas recoupé. L’avis complet du CDJ peut être consulté ici.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be