Qui est la fillette de 11 ans tuée dans une fusillade à Anvers ? "Elle venait de la famille la plus riche de la pègre anversoise"

Tuée dans la fusillade du lundi 9 janvier, Firdaous, une filette d'à peine 11 ans, serait de la plus grande famille anversoise impliquée dans le trafic de drogue.

Tuée dans la fusillade du lundi 9 janvier, Firdaous, une filette d'à peine 11 ans, serait de la plus grande famille anversoise impliquée dans le trafic de drogue.
Tuée dans la fusillade du lundi 9 janvier, Firdaous, une filette d'à peine 11 ans, serait de la plus grande famille anversoise impliquée dans le trafic de drogue. ©Belga / D.R.

Alors qu'une fusillade éclatait du côté de Merksem, la jeune Firdaous a perdu la vie. L'annonce de ce décès avait choqué toute la Flandre ce lundi soir.

Selon nos confrères de HLN, la petite Firdaous est issue d'une famille de barons de la drogue. Sa mère, Naziha, serait la sœur aînée d'Othman, Younes et Nordin El B. Les frères de Naziha ne sont pas inconnus de la police et des services de renseignements. Ils ont déjà eu affaire à la justice à plusieurs reprises dans le cadre d'enquêtes sur le monde de la drogue. Depuis le piratage du service de chat Sky ECC, les enquêteurs affirment qu'il est clair qu'Othman et Younes tirent les ficelles de la scène de la drogue anversoise depuis Dubaï, indiquent nos confrères flamands.

Cependant, la famille de Naziha semble hors de tout cela. Le voisinage décrit une famille sympathique et irréprochable. A part le fils aîné, Mohamed El J., soupçonné d'être lié à son célèbre oncle Othman, possible cause de l'attaque de lundi soir. Bart de Wever avait d'ailleurs qualifié la famille du baron Othman de "la plus riche de la pègre anversoise"

A Lire aussi : "Le coupeur de doigts", "El Presidente"... : voici les 5 barons de la drogue les plus dangereux

"Il y aura certainement une réaction"

Othman E.B., l'oncle de l'enfant tuée par balle à Merksem lundi soir, affirme mardi au journal Gazet van Antwerpen que sa famille répondra au drame sans recourir à la violence. "Nous allons rechercher les auteurs avec la police et la justice", a déclaré le trentenaire recherché pour trafic de drogue, supposément depuis Dubaï.

Le bourgmestre d'Anvers Bart De Wever (N-VA) a fait savoir lundi soir que la famille visée par l'attaque est connue dans le milieu de la drogue et que l'incident doit être considéré dans ce contexte. Il a dit craindre des représailles. "Il y aura certainement une réaction", a livré Othman E.B. à la Gazet van Antwerpen. "Mais pas comme le bourgmestre l'imagine. L'histoire nous a déjà montré d'innombrables exemples de vengeances et cela ne s'est jamais bien terminé." L'oncle de la victime nie en outre avoir un quelconque rapport avec la "pègre" ou la criminalité qui sévit à Anvers.

Othman E.B. n'a jamais été condamné en Belgique pour trafic de drogue, contrairement à son frère cadet Younes, également recherché par les autorités judiciaires. Il estime que les auteurs d'attaques comme celle de lundi devraient être plus sévèrement punis. "Des personnes qui commettent des attentats sont condamnées à des peines de trois ans avec sursis", déplore-t-il.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be