La justice s'intéresse à une sculpture d'Arne Quinze chez Lucien D'Onofrio

Le parquet fédéral a ouvert une information judiciaire pour des préventions de "fraude fiscale grave et organisée" visant le plasticien flamand Arne Quinze.

Photos Bernard Demoulin :  Lucien D'Onofrio Architecte du retour de l'Antwerp au sommet (© Bernard Demoulin)
Photos Bernard Demoulin : Lucien D'Onofrio © Bernard Demoulin ©© Bernard Demoulin

En question, la facture d'une œuvre trouvée lors d'une perquisition chez l'ancien homme fort du Standard de Liège Lucien D'Onofrio, indique jeudi soir le quotidien L'Echo.

Selon les informations de L'Echo, l'enquête a été ouverte à la suite d'une perquisition menée par l'OCRC (Office central pour la répression de la corruption) au domicile de l'homme d'affaires et grande figure du football belge Lucien D'Onofrio, qui fait l'objet d'une instruction judiciaire pour des suspicions de blanchiment d'une somme de 9,5 millions d'euros.

Lors de cette perquisition, les enquêteurs ont repéré une sculpture en métal, trônant dans le jardin de la propriété de M. D'Onofrio et signée Arne Quinze. Intéressés par cette œuvre, les policiers ont découvert qu'elle avait été facturée au départ d'un compte offshore, poussant l'ouverture d'une information judiciaire par le parquet fédéral.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be