Une patiente hospitalisée débranche sa voisine : “Son ventilateur faisait trop de bruit”

En Allemagne, une femme de 73 ans épuisée par les bruits du ventilateur de sa voisine de lit a décidé de prendre les choses en main.

Bruxelles : un patient dans un lit isolé par des rideaux à l'hôpital Saint-Luc.
Une patiente hospitalisée débranche sa voisine

À Mannheim, en Allemagne, le service Covid d’un hôpital a été témoin en novembre d’un comportement pour le moins dangereux.

Une septuagénaire, épuisée par le bruit de la machine à oxygène de sa voisine, a décidé de débrancher sa voisine, comme le rapporte le média Metro.

La femme a débranché l’appareil à deux reprises, la seconde fois entraînant des conséquences graves. En effet, après avoir été débranchée, la patiente a dû être réanimée par les médecins qui l’ont ensuite emmenée aux soins intensifs, mais elle y est décédée des complications liées à la privation d’oxygène.

Un homicide involontaire

La septuagénaire a par la suite été arrêtée et accusée de tentative d’homicide involontaire. Les policiers cherchent actuellement à déterminer la responsabilité de la septuagénaire dans le drame ainsi que les circonstances qui entourent ce décès.

Face à cette tragédie, le fils de 41 ans de la présumée “meurtrière” exprime sa tristesse aux médias allemands : “Ma mère ne pouvait plus fermer les yeux tellement cette machine à oxygène faisait du bruit, c’était comme un tracteur. Elle était épuisée et sous médication. Elle n’avait aucune idée de ce qu’elle faisait. Mais elle ne voulait pas faire de mal à cette femme. C’était un acte de désespoir.

Il explique que sa mère a toujours été une femme droite : “Ma mère a travaillé comme femme de ménage pendant plus de 30 ans, a élevé cinq enfants et n’a jamais commis de faute. Maintenant, elle se retrouve en prison, en tant que femme âgée et fragile avec une grave maladie cardiaque.

Le fils est donc terrifié à l’idée qu’elle meure en prison.

Il s’est également excusé auprès de la famille de la victime, déclarant que sa mère “regrette profondément et demande pardon”.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be