Faits divers Détecter les restaurateurs qui trichent au moment de régler l’addition : la justice donne un truc.

Le tribunal a condamné un restaurateur et plusieurs serveurs qui, en peu de mois, avaient piraté des dizaines de cartes de crédit de clients au moment de payer l’addition. Cela se passait à Bruxelles dans un établissement proche de la Grand-Place. Ce qui va intéresser, c’est la façon dont les restaurateurs procédaient - le tribunal a tout pu reconstituer - et la leçon à tirer, car il y a un truc qui doit mettre la puce à l’oreille du client.

Cela durait depuis début mars. Atos Worldwide n’a réagi qu’en juillet. En cinq mois, les restaurateurs avaient piraté 206 cartes de crédit. Pour quel préjudice ? Difficile à préciser mais l’on sait que 29 ont servi à acheter pour 40 647 euros dans des commerces comme Mediamarkt, Galeria Inno, et autres.

(...)