Elle a préféré léguer sa fortune à son animal de compagnie plutôt qu'à deux de ses petits-enfants

NEW YORK 8,8 millions d'euros légués à son chien ! Leona Helmsley a fait de son animal de compagnie l'un des plus riches héritiers du royaume des chiens. L'argent, au décès de la milliardaire, a été versé à une fondation créée spécialement pour l'occasion. Celle-ci sera ainsi chargée désormais de permettre au petit Trouble, un maltais blanc, de continuer à vivre dans le luxe.

Et lorsque la bête viendra à décéder, elle devra être enterrée selon les souhaits de Leona Helmsley. Là aussi, celle qui avait régné sur un immense empire immobilier et hôtelier, a tout prévu. Trouble devra reposer aux côtés de la défunte, dans un mausolée. Pour l'entretien de ce mausolée, pas moins de 2,2 millions d'euros ont été prévus, en plus de la somme léguée à Trouble. L'argent servira à le nettoyer à la vapeur au moins une fois pas an. Le chien partagera ainsi sa dernière demeure avec sa maîtresse, ainsi que l'époux de celle-ci, également enterré dans le comté de Westchester dont la vue sur New York est exclusive.

Leona Helmsley, décédée le 20 août dernier à l'âge de 87 ans, n'a en revanche laissé aucun centime à deux de ses petits-enfants. "Je ne lègue rien à Craig et Meegan pour les raisons qu'ils savent", a-t-elle écrit dans son testament. Pourtant, celle qui dans les années 80 était devenue le symbole de l'avarice et de la cupidité, a même légué une partie de sa fortune à son chauffeur. Surnommée "la reine des radines", Leona, lui a ainsi réservé la somme de 100.000 dollars, soit 73.362 €.

Le frère de la milliardaire, Alvin Rosenthal, s'est vu lui recevoir des millions de dollars mais avec une condition cependant : celle de s'occuper lui aussi de Trouble.

Deux autres des petits-enfants de Leona Helmsley ont eu plus de chance aussi. Leur grand-mère leur a laissé 10 millions de dollars chacun. Soit 7,34 millions €. Mais là aussi, Leona a émis certaines conditions. Si les deux petits-enfants ne se rendent pas au moins une fois par an sur la tombe de leur père, ils perdront la moitié de la fortune qui leur a été laissée.

Finalement dans la famille de Leona, personne n'aura été aussi gâté que Trouble le chien.

Plusieurs milliards de dollars ont également été versés à la création de la Fondation caritative Leona et Harry Helmsley.

Trouble en tout cas, ne pourra pas se plaindre de mener une vie de chien !



© La Dernière Heure 2007