Dans la commune, fort fréquentée lors du ramadan, la circulation est adaptée à la situation

BRUXELLES Molenbeek est l'une des communes bruxelloises qui compte le plus d'allochtones. Et en période de ramadan, elle est également fort fréquentée par d'autres musulmans venant spécialement y faire leurs courses pour l'occasion.

Comme chaque année, le quotidien des Molenbeekois est donc quelque peu perturbé. Et comme à chaque fois pendant le ramadan, il est conseillé aux automobilistes d'éviter la chaussée de Gand et le centre historique de la commune (quartier des Étangs Noirs).

"La circulation entre 15 et 21 h dans le centre de Molenbeek est bien plus difficile en période de ramadan. Mieux vaut donc emprunter un autre itinéraire si le centre de la commune peut être évité", précise-t-on du côté de la police de la zone Ouest.

Pour éviter ce genre de soucis et calmer les esprits qui pourraient s'échauffer lors de cette période de jeûne qui tombe en plein été, la zone Ouest mobilisera spécialement pour l'occasion une dizaine de policiers chargés de veiller sur le centre historique de la commune.

Entre 15 et 21 h , ces policiers ne seront affectés qu'à cette mission et pourront si nécessaire obtenir l'appui de leurs collègues, prévenus qu'ils devront venir en renfort si la situation dégénère. Les gardiens de la paix sont eux aussi mobilisés pour cette période qui s'étale sur un mois.



© La Dernière Heure 2009