Des cas de traite d’êtres humains ont déjà été révélés. Une Ukrainienne s’est par exemple vue proposer un hébergement en échange de rapports sexuels. Le secrétaire d’État à l’Asile et la Migration Sammy Madhi appelle dès lors les citoyens à offrir un hébergement uniquement par voie officielle. "Nous constatons que les gens organisent encore très souvent eux-mêmes un hébergement par le biais de Facebook. Sans contrôle, cela rend les choses très faciles pour les personnes mal intentionnées. C’est pourquoi nous informons les Ukrainiens et leur donnons toujours un numéro de téléphone, même s’ils disent ne pas avoir besoin d’un hébergement. Et si vous voulez être hospitalier en tant que personne privée, s’il vous plaît, ne le faites pas via Facebook mais via les canaux officiels du gouvernement", a-t-il communiqué.