Faits divers

La cour d'assises de Bruxelles s'est retirée, ce mercredi matin, pour délibérer sur une demande de remise du procès de David Dupuis, Stephan Picron et Mousa Touili à une date ultérieure, à la demande de Me Sven Mary. 

Le pénaliste avait repris au pied levé la défense de Stéphan Picron, jusqu'ici défendu par Me Olivier Martins. La confirmation du mandat d'arrêt de Me Martins, vendredi, comme "membre d'une organisation criminelle" lui interdit de plaider aux assises. Me Mary a estimé ne pas avoir le temps nécessaire pour assurer la défense de Stephan Picron, qui encourt la reclusi on criminelle à perpétuité.

L'avocat general et les conseils des deux autres accusés ont demandé à ce que le procès se poursuive. Le parquet genéral craint notamment que le principal accusé, David Dupuis, soupçonné d'avoir commandité l'assassinat de son père pour toucher l'héritage, n'en profite pour se soustraire à la justice. Il avait été interpellé quelques semaines avant le procès en République dominicaine, où il vivait avec sa famille avec des faux papiers.

La cour se prononcera aujourd'hui.