Faits divers

La chambre des mises en accusation du Hainaut  est réunie ce mardi matin. La décision ne devrait pas tomber aujourd'hui 

C'est ce 17 septembre que la chambre des mises en accusation de la cour d’appel du Hainaut s'est réunie pour que les avocats plaident  sur  la recevabilité  ou non des poursuites dans le dossier surnommé Pauwels/Hakimi. 

Celui de plusieurs home invasions violents un peu partout en Wallonie. Plusieurs avocats avaient estimé que ces poursuites devaient tomber à l'eau en raison de la mise à l'écart du chef d'enquête. Ce dernier a entretenu une série d'échanges avec la compagne d'un des inculpés dans le dossier. Dès lors, ces avocats ont considéré qu'en raison de la "manipulation" de l'enquête, l'action pénale devait être éteinte. 

Ce mardi matin, une audience de la chambre des mises en accusation est en cours à ce sujet. La décision de juger les poursuites irrecevables ou non ne devrait cependant pas tomber avant le 22 octobre.