Faits divers

Un artiste français d'origine gabonaise entre la vie et la mort...

BRUGES Un Français de 50 ans d'origine gabonaise, artiste à Paris, Raphaël, dit Spring, Mensah, a été grièvement blessé, la nuit de samedi à dimanche, à Bruges, par un groupe de skinheads (crânes rasés). Il est dans le coma. Rien ne lui a été volé: ce n'était apparemment pas le but.

Cinq suspects (habitant Bruges, Lubbeek, Turnhout et Huldenberg) ont été mis à la disposition du parquet de Bruges. La ratonnade (ou passage à tabac) s'est déroulée près du Castelein, établissement connu à Bruges pour être fréquenté par les milieux skinheads d'extrême droite. C'est au Castelein qu'il y a quelque temps, des coups de feu avaient déjà été tirés.Le GSM de Raphaël a été cassé, mais rien n'a été volé à la victime. Son portefeuille a été retrouvé. Les 150 € qu'il contenait s'y trouvaient toujours. Aucune arme n'a été utilisée. Les skinheads ont frappé à poings nus.

Le régisseur de Gospel Dream

Dans le milieu parisien, Raphaël Mensah est connu pour être le régisseur d'un groupe musical - Gospel Dream. John Blivi, son ami: «Nous venons à Bruges depuis des années sans jamais qu'il n'y ait incident comme celui-là. Il n'y a pas d'autre explication: ils s'en sont pris à Raphaël à cause de ses origines. Raphaël est un artiste, sans préjugé, un pacifiste. C'est notre Gandhi à nous. Les dernières nouvelles ne sont pas bonnes. Il est dans le coma, dans un état critique...»

Avec Alain Bouillon, RaphaëlMensah se promenait dans Bruges. Ils se seraient perdus. Ils ont appelé, par GSM, un ami qui devait les ramener là où le groupe logeait pour la durée du week-end. En arrivant Maalsesteenweg, l'ami les a trouvés, tous les deux, à terre, gisant dans des mares de sang. Alain Bouillon, 37 ans, travaille dans un magasin de seconde main à Ostende. Il a été opéré dimanche à la mâchoire. Son état est grave mais moins dramatique que celui de Raphaël Mensah.

Hier soir, leurs amis indiquaient qu'un autre membre du groupe avait été agressé à Bruges et que la police lui avait ri au nez quand il avait osé se plaindre.

Vrai? Faux? Bruges, ajoutent-ils, est connue pour afficher ouvertement des idées extrêmes.

Le parquet de Bruges en tout cas n'a fait montre d'aucune complaisance: cinq skinheads ont été arrêtés dimanche et le parquet confirme le caractère purement et délibérément raciste de l'agression.

© La Dernière Heure 2006