La jeune fille de la région d'Arlon n'était pas rentrée de sa nuit de réveillon. Son corps a été retrouvé jeudi soir

FLORENVILLE C'était une disparition inquiétante! Les éléments de l'enquête à propos d'Aline Jacquier, 18 ans, en possession du parquet d'Arlon poussaient les enquêteurs à la plus grande prudence. De nombreuses battues avaient déjà eu lieu dans la région. Hier soir, son corps a été découvert sous un tas de bois dont se sert l'exploitant de la pizzéria Etna, au centre de Florenville, non loin de son domicile. Les enquêteurs avaient exploré plusieurs pistes, mais étaient toujours sans nouvelle de la jeune fille. Issue d'un couple dont le mari est Français, Aline n'avait plus donné de signe de vie à sa maman depuis le 1er janvier. Aline était une fille sans histoire. Elle était partie à la soirée à la discothèque de la Ferme avec plusieurs amis sans que l'on puisse imaginer ce qui se passerait. Il n'y avait aucune raison qu'elle ne rentre pas à pied puisqu'elle était près de chez elle. Le dernier témoignage que les gendarmes avaient pu recueillir a été donné par une amie. Celle-ci avait déposé Aline en voiture au carrefour formé entre la route d'Arlon et la route d'Orval. Aline aurait pris alors la route d'Arlon, rue dans laquelle la maison de sa maman est située. Hier soir, la police, à moins que ce ne soit un témoin, a découvert des traces suspectes, semble-t-il entre le carrefour et le domicile, dans un renfoncement de maisons. Il s'agirait de traces de sang indiquant que le corps de la malheureuse aurait été traîné de part et d'autre de la route. L'hypothèse du meurtre semblerait donc privilégiée...