Le Belge est accusé d'avoir infligé des blessures corporelles graves, estime le tribunal régional. Le 4 mars 2018, il aurait, en compagnie d'une autre personne, agressé le manager alors âgé de 51 ans au domicile de ce dernier à Haan, près de Düsseldorf, après que l'homme soit allé faire du jogging. Les agresseurs avaient utilisé de l'acide sulfurique très concentré.

A l'époque, la victime était directeur financier d'Innogy, qui a ensuite été repris par Eon. Il a depuis quitté l'entreprise. Dans une interview, Bernhard Günther a déclaré qu'il était convaincu que le motif était "professionnel".

Le suspect de 41 ans a été arrêté en province de Luxembourg le 14 décembre dernier, en application d'un mandat d'arrêt européen. Il a ensuite été extradé vers l'Allemagne.

Une enquête a révélé que son ADN correspondait à l'ADN trouvé sur les lieux du crime.

Un jugement devrait être rendu vers le 31 août.