Faits divers

Un précieux témoin du braquage d’un antiquaire à des fins terroristes.

Qui a vu cet homme ? Décrit comme de type européen âgé d’environ 40 ans, mesurant entre 1m75 et 1m80 et de corpulence mince. Portant une barbe grisonnante, vêtu d’un pantalon kaki, d’un blouson foncé et d’une casquette bicolore, ainsi que d’un sac à dos noir, il se trouvait à proximité de la bijouterie Jean-Pierre Witmeur, située rue de la Madeleine au cœur de Bruxelles, le 12 mai 2017, jour où l’antiquaire fut victime d’un braquage violent, dont il décédera des suites de ses blessures, le 12 décembre 2017.

Tout juste un an après les faits, à la requête d’une juge d’instruction bruxelloise, la police fédérale lance cet avis de recherche visant à retrouver cet homme décrit comme “un précieux témoin qui se trouvait à proximité des lieux des faits”.

Comme pour chaque avis de recherche, la police fédérale garantit la discrétion.

L’enquête se poursuit donc sur cette violente attaque commise le vendredi 12 mai entre 13 h 45 et 14 h 50. Ce jour-là, Jean-Pierre Witmeur avait été ligoté et tabassé, à en perdre un œil avant d’être plongé dans le coma. Son agresseur, lourdement armé, avait pris la fuite à l’aide d’un complice à moto, non sans emporter de nombreux bijoux.

En juillet dernier, l’enquête sur ce braquage a pu rebondir dans le cadre d’un dossier de terrorisme !

Alors que les frères Akim et Khalid Saouti sont interpellés dans le cadre d’une préparation présumée d’un attentat, une vague de perquisitons est menée tant en France qu’en Belgique, plus précisément dans un box de garage situé à Anderlecht. Au cours de ces descentes simultanées, les enquêteurs découvriront notamment plusieurs armes ainsi qu’un sac rempli de bijoux.

Mais ce n’est pas tout . Sur l’une des armes, la police retrouvera l’ADN de Jean-Pierre Witmeur, l’antiquaire de la rue de la Madeleine. Un lien est ensuite établi avec un autre braquage, commis chez un bijoutier de Braine-l’Alleud en avril 2017.

Les enquêteurs soupçonnent alors les frères Saouti d’avoir commis ces vols avec violence dans le but de financer Daech. Ce que les frères Saouti ont toujours nié.

Cette fois, la police recherche donc ce témoin précieux figurant clairement sur ces images. Si vous le reconnaissez, vous pouvez former le 0800 30 300.

© DR