Faits divers Annick Vanderkel, 62 ans, attaque son ex-amant et un ami devant le tribunal correctionnel de Mons.

Elle devait devenir échevine en 2012. Mais elle ne l’a jamais été. Et pour cause. Annick Vanderkel, 62 ans, est, depuis le début novembre de cette année-là, clouée dans une chaise roulante, victime d’une chute dramatique depuis le capot d’une voiture sur lequel elle se trouvait avec son amant…

À l’époque, un communiqué de la bourgmestre de Jurbise, Jacqueline Galant, indiquait sobrement : "Au lendemain des élections a été publiée dans la presse la liste des élus jurbisiens. Un changement va pourtant intervenir suite à la mauvaise chute d’une candidate. Lundi dernier, Annick Vanderkel a en effet été victime d’un accident aux conséquences dramatiques puisque l’Erbisoeuloise va devoir suivre un traitement en rééducation très lourd mais aussi très long qui l’empêchera de prêter serment et d’assumer correctement ses fonctions […]."

(...)