Faits divers Daniel Spreutels a été l’un des avocats dans l’affaire du Kazakhgate.

Dans un entretien accordé à La DH, l’avocat Daniel Spreutels, une voix forte et respectée du barreau, affirme qu’Armand De Decker avait de "fortes chances d’être acquitté dans le dossier Kazakhgate. Et M e Spreutels s’interroge : "On peut se poser la question de savoir si la maladie dont il souffrait et qui l’a emporté, n’a pas été provoquée par l’énorme stress induit par l’affaire dans laquelle il n’a cessé jusqu’au bout de clamer son innocence."

Pour avoir été pendant un an avec le bâtonnier Me Yves Oschinsky, le conseil de l’ancien président du Sénat, Daniel Spreutels connaît ce dossier du Kazakhgate comme les grands avocats connaissent leurs dossiers, c’est-à-dire : à fond.

(...)