L'accusé a déjà effectué dix ans de détention préventive

NAMUR Il était près de 2 h du matin lorsque l'arrêt de la cour d'assises de Namur est tombé vendredi, scellant le sort d'Ion Incze, un Roumain de 52 ans.

Ce dernier était accusé d'avoir, avec l'illustre bande à Francisc Bancsa, qui a sévi dans les années nonante, commis de nombreux vols avec violence dans de grandes surfaces ainsi que des braquages de fourgons dans la région namuroise.

Reconnu coupable de la plupart des préventions quelques heures plus tôt, y compris la complicité de la tentative de meurtre sur les policiers qui les poursuivaient à l'issue du braquage du GB de Belgrade le 7 février 1997, Ion Incze a finalement été condamné à 12 ans de réclusion. Soit trois ans de moins que ce que la cour d'assises avait décidé à son égard lors du procès de 2004.

Le jury et la cour ont eu égard à la sincérité dont l'intéressé a fait preuve ainsi qu'à sa collaboration durant l'enquête. Une collaboration qui a d'ailleurs permis aux enquêteurs d'élucider de multiples faits auxquels Ion Incze n'avait pas participé.

Le jury a également pris en considération la relative ancienneté des faits et l'importance du nombre commis, la volonté persistante de l'accusé à rester dans la délinquance pendant une très longue période, le traumatisme irréparable dans le chef des victimes - plusieurs convoyeurs ont été grièvement blessés - et enfin le degré de participation de l'intéressé.

Il n'a cependant pas retenu le dépassement du délai raisonnable plaidé par la défense qui estimait intolérable que son client ait déjà passé plus de dix ans de détention préventive dont 8 ans dans une prison roumaine.



© La Dernière Heure 2009