Faits divers

La cour d'assises de Bruxelles entame la phase des plaidoiries ce lundi matin dès 9h00. Les avocats de la partie civile ont la parole en premier lieu. Ils ont demandé quatre jours pour exposer leurs arguments. Mehdi Nemmouche et Nacer Bendrer sont accusés devant la cour d'assises de Bruxelles d'être auteur et co-auteur de l'attentat commis au Musée juif de Belgique le 24 mai 2014, qui avait coûté la vie à quatre personnes.

Les conseils de la famille d'Alexandre Strens se lèveront les premiers pour présenter leur vision du dossier aux jurés, lundi matin. Suivront ensuite les plaidoiries des avocats de la famille de Dominique Sabrier, annoncées pour une durée de six heures. Ceux-ci termineront donc leur exposé mardi matin.

La suite de la journée de mardi sera réservée aux plaidoiries des avocats de la famille Riva pour trois heures environ, puis à celles des conseils de Clara Billeke Villalobos, une dame qui se trouvait dans le musée juif de Belgique le jour de l'attentat, pour une 1h30.

Mercredi, ce sont les avocats du musée qui plaideront pendant 1h30, puis ceux du Comité de Coordination des Organisations Juives de Belgique (CCOJB) pour trois heures. La journée se terminera avec les plaidoiries de l'Association Française des Victimes du Terrorisme (AFVT) annoncées pour 1h30.

Enfin, les avocats du centre pour l'égalité des chances et la lutte contre la discrimination (Unia) plaideront durant trois heures jeudi matin dès 10h30.

Il n'y aura ensuite pas d'audience vendredi, afin de permettre au parquet fédéral de requérir durant deux jours d'affilée, lundi et mardi.

Mehdi Nemmouche et Nacer Bendrer, deux Français âgés de 33 et 30 ans, sont actuellement jugés devant la cour d'assises de Bruxelles, accusés d'être auteur et co-auteur de l'attaque terroriste commise le 24 mai 2014 au Musée juif de Belgique, situé rue des Minimes à Bruxelles.

L'attentat avait coûté la vie à quatre personnes: Emanuel et Miriam Riva, un couple de touristes israéliens, Dominique Sabrier et Alexandre Strens, deux membres du personnel du musée.

Mehdi Nemmouche avait été arrêté six jours après les faits, le 30 mai 2014, à la gare routière de Marseille. Il était en possession de munitions et d'armes, une kalachnikov et un revolver, qui ont servi lors de l'attaque au Musée juif.

Selon l'enquête, il est celui qui a fait feu sur les quatre victimes à l'intérieur du musée, l'homme visible sur les images de caméras de vidéo-surveillance dans et autour du musée lors de l'attaque, et qui avaient fait l'objet d'un avis de recherche largement diffusé.

Mehdi Nemmouche ne conteste pas avoir possédé les armes du crime, mais il nie être le tireur.

Quant à Nacer Bendrer, arrêté le 9 décembre 2014 à Marseille, il est soupçonné d'avoir fourni les armes à Mehdi Nemmouche.