Attentat déjoué contre le dessinateur d'une caricature de Mahomet

Publié le - Mis à jour le

Faits divers

Le suspect serait proche du groupe terroriste somalien al-Shabaab


COPENHAGUE La police danoise a déjoué vendredi un attentat contre Kurt Westergaard, dessinateur impliqué dans l'affaire des «caricatures de Mahomet», ont révélé les services de renseignement du pays.
Une homme de 28 ans, de nationalité somalienne, a été appréhendé avec une hache et un couteau alors qu'il tentait de s'introduire au domicile de M. Westergaard, à Aarhus (au nord-ouest de Copenhague), a révélé Jakob Scharf, directeur des services de renseignement qui ont déjoué cette attaque.
Selon M. Scharf, la tentative d'assassinat, qui s'est produite peu après 22h00 heure locale (21h00 GMT) est «assimilable à un acte terroriste». Le suspect serait proche du groupe terroriste somalien al-Shabaab.
«Selon nos informations, l'homme qui a été arrêté a des liens étroits avec al-Shabaab et avec des responsables d'Al-Qaeda en Afrique de l'est», a déclaré M. Scharf.

Le suspect était sous la surveillance des services de renseignement danois, même si, a précisé M. Scharf, cette surveillance n'avait aucun rapport avec la sécurité de M. Westergaard.

Il sera présenté à la justice samedi pour tentative d'assassinat sur la personne de M. Westergaard et sur celle d'un policier.
Il a été empêché de passer à l'acte par la police qui lui a tiré dessus, le touchant au genou et à la main. Selon la police d'Aarhus, ses jours ne sont pas en danger.

M. Westergaard, 75 ans, s'est déclaré «sous le choc», selon la police, mais n'était pas blessé. Lui et sa petite-fille, qui passait la nuit chez lui, sont parvenus à se refugier dans une chambre forte installée à son domicile justement pour parer à toute agression. Il a donné l'alerte à la police qui est intervenue deux minutes plus tard.

Il a raconté au Jyllands-Posten, le journal qui l'emploie, que son agresseur avait agi au cri de «Vengeance» en réclamant du «sang».
«C'était terrifiant. C'est passé près, très près, mais on s'en est sorti», a-t-il déclaré. Il n'a pas pu être joint par le reste de la presse.
L'affaire des caricatures avait démarré après la publication en 2005 par le journal danois Jyllands-Posten de douze dessins représentant Mahomet. L'un de ces dessins, signé de M. Westergaard, représentait le prophète ceint d'un turban en forme de bombe.

L'ensemble de ces caricatures, et tout particulièrement celle de M. Westregaard, avaient suscité la polémique, voire la colère et l'indignation, en particulier dans le monde musulman.
Le dessinateur a été la cible de menaces de mort et d'une tentative d'attentat précédente. Son pays, à travers ses ambassades, a été attaqué par des manifestants en colère.

Cette affaire «confirme encore une fois la menace terroriste à laquelle doivent faire face le Danemark et Kurt Westergaard en particulier», a souligné M. Scharf.

© La Dernière Heure 2010

Betfirst - Livepartners

Les articles les + lus de la section

Ailleurs sur le web

Les derniers articles de la section