Faits divers

Un Algérien lié aux attentats de Bruxelles et Paris, recherché par la Belgique, arrêté en Italie.

La justice belge demandera l'extradition de Djamal Eddine Ouali, un homme d'origine Algérienne recherché en Belgique. L'homme est soupçonné d'avoir fabriqué des faux documents ayant été utilisés par certains des auteurs présumés des attentats de Paris et probablement aussi par Salah Abdeslam. L'enquête doit encore démontrer si cette filière a également fourni des documents aux auteurs des attentats de Bruxelles, a indiqué dimanche le parquet de Bruxelles. En octobre 2015, plusieurs perquisitions ont eu lieu dans le cadre d'une instruction qui visait la fabrication de faux documents d'identité, a précisé le parquet.

Une instruction a été ouverte et plusieurs suspects ont été placés sous écoute et observés. L'enquête a permis de localiser l'atelier de fabrication de faux documents. Le chef présumé de l'organisation a été arrêté et placé sous mandat d'arrêt, ainsi que plusieurs co-auteur probables. Au total, 9 personnes ont été placées en détention préventive. Djamal Eddine Ouali, un des maillons importants de l'organisation était toutefois toujours en fuite et était soupçonné d'être le fabricant des faux documents. Un mandat d'arrêt européen ainsi qu'un mandat d'arrêt international avaient été délivrés à son encontre.

Samedi, l'homme a été arrêté en Italie et la justice belge demandera son extradition. Selon l'agence de presse italienne Ansa, Djamal Eddine Ouali aurait fourni de faux papiers à Najim Laachroui, impliqué dans l'explosion à l'aéroport de Bruxelles National mardi, à Salah Abdeslam, suspecté de faire partie du commando terroriste de Paris en novembre, et à Mohamed Belkaïd, un autre suspect lié aux attentats de Paris tué à Forest lors de l'opération policière du 15 mars.


Le fournisseur de faux papiers aux terroristes arrêté

La police italienne a arrêté un Algérien recherché en Belgique étant suspecté d'avoir fourni des faux papiers utilisés par trois des terroristes impliqués dans les attentats de Paris et Bruxelles, rapportent les médias italiens samedi. Le suspect, dénommé Djamal Eddine Ouali (40 ans), a été appréhendé lors d'un raid antiterroriste à Bellizzi, une ville dans la province de Salerne au sud de l'Italie, rapporte l'agence de presse italienne ANSA.

Sur Twitter, la police italienne affirme avoir arrêté un Algérien "faisant partie d'un réseau de faussaires de permis de résidence lié aux attentats de Bruxelles" et "pour complicité d'immigration illégale lié aux attentats de Paris", indique un tweet précédent.

Selon Ansa, l'homme aurait fourni de faux papiers à Najim Laachroui, impliqué dans l'explosion à l'aéroport de Bruxelles National mardi, à Salah Abdeslam, suspecté de faire partie du commando terroriste de Paris en novembre, et à Mohamed Belkaïd, un autre suspect lié aux attentats de Paris tué à Forest lors du raid du 15 mars.


La police italienne recherche un complice de l'Algérien Ouali

La police italienne recherchait dimanche un complice de l'Algérien Djamal Eddine Ouali, arrêté samedi près de Salerne (sud de l'Italie) dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Bruxelles, ont rapporté plusieurs médias italiens, citant des sources de la police. Interrogé dimanche par l'agence Belga sur l'arrestation de Djamal Eddine Ouali, le parquet fédéral belge a indiqué que ce dossier était géré en Belgique par le parquet de Bruxelles et qu'il refusait de s'exprimer sur le volet "terrorisme". Djamal Eddine Ouali avait été arrêté samedi dans la région de Salerne, près de Naples à la demande de la justice belge. Cet homme de 40 ans, qui devait être interrogé dimanche matin en prison à Salerne, a été arrêté en vertu d'un mandat d'arrêt européen émis en Belgique, dans le cadre d'une enquête sur des documents falsifiés utilisés par les kamikazes de Paris et de Bruxelles et leurs complices.

Ouali a été arrêté dans la localité de Bellizzi lors d'une opération conjointe du service central antiterroriste et de la division des opérations spéciales de la police (DIGOS) de Rome. Les investigations se poursuivent pour déterminer les raisons pour lesquelles Ouali se trouvait dans la province de Salerne, et les éventuels appuis dont il aurait bénéficié. L'homme, qui pourrait avoir séjourné à Salerne depuis quelque temps, a été arrêté samedi alors qu'il se trouvait avec sa femme à un arrêt d'autobus, selon le site du quotidien La Repubblica.

Le complice présumé, dont l'identité n'a pas été révélée, aurait accompagné récemment le suspect algérien.