Faits divers

Halima affirme n'avoir plus de nouvelles de Bilal depuis longtemps

BRUXELLES Ha- lima Chechaima fait partie des 20 candidates au titre de Miss Belgique 2007. Elle est belle, a des choses à dire, parle aussi bien français que néerlandais et est l'une des favorites du concours. Halima a côtoyé Bilal Ould Hadj, mais pas aussi longtemps ni aussi intimement que certains le prétendent, comme elle nous l'a expliqué hier matin, par téléphone. "Bilal était une de mes connaissances quand j'avais 15, 16 ans. Il traînait dans mon quartier, c'est comme ça que je l'ai connu. J'ai grandi aux Étangs Noirs, ce n'est pas un superquartier, il y a quelques voyous. Avec Bilal, c'était plutôt une relation amicale. Mais les gens, à partir du moment où tu fréquentes quelqu'un, parlent beaucoup. Je rigolais beaucoup avec lui, on avait des copains en commun. Le jour où il a commencé à dérailler, on n'a plus eu de nouvelles de lui."

Ce que Bilal a fait, Halima affirme l'avoir appris par les journaux. "Ça m'a quand même étonnée. Parce que quand on rencontre une personne assez gentille, on a du mal à croire qu'elle puisse faire ce genre de choses. Par après, on a appris que ce n'était pas des mensonges, donc oui, j'étais quand même choquée."

Halima soutient qu'elle n'a pas eu de contact avec Bilal dernièrement. Et qu'elle ne connaît personne qui aurait eu de ses nouvelles non plus. "On n'a plus vraiment les mêmes personnes en commun."

Si elle se souvient de Bilal comme d'"un garçon gentil", elle n'a pas l'intention d'aller témoigner à son procès, qui se tiendra début décembre. "Je ne pense pas que je serai appelée comme témoin. En fait, je pense que si on parle de moi dans cette affaire, c'est simplement pour plus la médiatiser. Mais si on me le demande, je n'irai pas témoigner. Je préfère être loin de cette histoire, rester neutre."

Elle conclut : "Ce qu'il mérite ? Ce n'est pas à moi de décider. Il aura la peine qu'il mérite."



© La Dernière Heure 2006