Elle était à la tête de l'un des cartels les plus dangereux au monde. Elle n'a pas survécu au monde impitoyable de la drogue.

On l'a surnommait "La Catrina". A seulement 21 ans, Maria Guadalupe Lopez Esquivel était à la tête des "Jalisco New Generation". Ce gang est réputé depuis 2013 comme le cartel mexicain le plus dangereux du pays. En octobre, le gang avait notamment attaqué le commissariat municipal de Villangran et avait enlevé quatre policiers.

La jeune femme était parvenue à se hisser dans les hautes sphères du gang grâce à sa relation avec l'un des meneurs de la bande, Miguel “El M2" Fernandez. Lors de sa mort, les forces de sécurité menaient une perquisition dans une maison quand le gang leur a tendu une embuscade. Pendant cet affrontement, la Cheffe aurait pris une balle dans la gorge et n'aurait pas survécu à cette blessure. Une vidéo montre "El Catrina" agonisant par terre avec un soldat qui lui dit: "Calme-toi chérie, l'hélicoptère vient te chercher. Relax, ça va aller. Essaie de t'accrocher."

Maria Guadalupe Lopez Esquivel était devenue tueuse à gages à 18 ans et avait rejoint le groupe criminel en 2017. Elle s'occupait entre autres des finances du cartel, de l'embauche de nouveaux membres et menait également des enlèvements et autres extorsions.