Faits divers Après les coups de pied du policier, la communication de Catherine Moureaux a posé problème au Conseil d’État.

Chacun a en mémoire les images terribles de cette intervention de police le 21 mai dernier à Molenbeek lors de laquelle un agent a asséné deux coups de pied à un suspect maintenu à terre. Le 29 mai, le policier, Cédric, d’abord suspendu par simple mesure d’ordre, l’était cette fois par le collège de police, pour 4 mois et avec retenue de traitement de 20 %.

Sauf qu’après… 12 jours, dès le 11 juin, le Conseil d’État suspendait la mise à l’écart… en partie à cause des prises de position publiques de la bourgmestre Catherine Moureaux.

(...)