Outre à Charleroi où la police a dû séparer supporters belges et algériens (plus de détails ici) et à Bruxelles où un homme est mort suite à une chute (toutes les infos ici), d'autres faits déplorables ont été constatés dans certaines villes du Royaume.

Ainsi, un policier intervenu mardi soir à la suite d'une bagarre après la diffusion sur écran géant du match de football dans le centre-ville de Hannut (province de Liège) a été blessé, a-t-on appris mercredi de source judiciaire. Après le match, qui était diffusé sur écran géant dans le centre-ville, deux hommes se sont disputés au sujet d'une fille, en face d'un café de la rue Zénobe Gramme, à Hannut.

Lorsque les policiers sont arrivés sur les lieux, une tierce personne a porté des coups à un policier. Blessé, l'un des policiers a dû être transporté à l'hôpital par une ambulance des pompiers locaux. Il subit deux jours d'incapacité de travail.

Les deux protagonistes de la bagarre ont été entendus par la police avant d'être relâchés. Quant à l'auteur présumé des coups au policier, il était toujours entendu par la police mercredi matin.

Le parquet de Huy a été prévenu.


Tensions à Nivelles

Plusieurs bagarres ont éclaté mardi soir lors de la diffusion du match opposant les Diables Rouges à l'équipe algérienne, sur la grand-place de Nivelles (Brabant wallon), a-t-on appris auprès de la police locale. Plusieurs centaines de supporters se sont rassemblés mardi soir sur la grand-place nivelloise afin d'assister à la rencontre Belgique-Algérie sur écran géant. La police a dû intervenir à plusieurs reprises à la suite de bagarres. Les inspecteurs ont procédé à cinq arrestations administratives.


Arrestations à Charleroi

Les mouvements de foule qui ont eu lieu mardi à Charleroi pendant la rencontre Belgique-Algérie ont donné lieu à une série d'arrestations administratives et à trois arrestations judiciaires, a-t-on appris mercredi de source policière. Des incidents ont nécessité l'intervention d'un cordon de police pour séparer les supporters des deux camps, pendant la rencontre, sur la place du Manège. Après le match, quelques débordements ont encore eu lieu, qui ont donné lieu à trente-trois arrestations administratives, parmi lesquelles celles de dix mineurs d'âge, rendus à leurs parents après quelques heures.

La police a également procédé à trois arrestations judiciaires: l'une pour des coups portés à un inspecteur de police, la deuxième pour port d'arme, la dernière pour détention de stupéfiants.

Enfin, un automobiliste a également été interpellé et temporairement privé de liberté. Entouré de supporters qui agitaient sa voiture, il a soudain paniqué et il a foncé, renversant un des supporters, qui a été blessé sans gravité.