Elle doit décider du maintien ou non de sa détention

ANVERS Fouad Belkacem, le porte-parole de l'organisation islamiste Sharia4Belgium, comparaîtra le mardi 26 juin devant la Chambre des mises en accusation d'Anvers. Elle doit décider du maintien ou non de sa détention.

Fouad Belkacem a fait appel de l'ordonnance de la chambre du conseil qui a prolongé son mandat d'arrêt. Ses avocats ont invoqué la nullité du mandat d'arrêt devant la Chambre du conseil car il a été fondé sur une pièce francophone qui n'a pas été traduite par un traducteur assermenté. La Chambre du Conseil n'a cependant constaté aucun problème et a confirmé le mandat d'arrêt. Fouad Belkacem a été arrêté il y a deux semaines pour suspicion d'incitation à la haine, violence et discrimination contre les non-musulmans, via une vidéo postée sur Internet le 1er juin à la suite de l'incident du niqab à Molenbeek-Saint-Jean. Fouad Belkacem ne comparaîtra pas seulement devant la Chambre des mises en accusation mardi, mais également devant le tribunal correctionnel. Le tribunal prononcera un jugement dans l'affaire pour laquelle Fouad Belkacem est poursuivi pour incitation à la haine, discrimination et violence. Il avait frappé et insulté des policiers. Il s'agit de trois faits qui se sont déroulés en 2007 et 2008 à Boom et à Anvers. Il avait à chaque fois insulté la police. Huit mois de prison ont été requis.

© La Dernière Heure 2012