Le prévenu avait séduit et manipulé les deux victimes afin de leur extirper de l'argent. Il avait également menacé les deux hommes. Les deux victimes étaient de bons amis. Le premier avait une relation avec le prévenu et lui a fourni 95.000 euros.

La seconde victime a également fait aveuglément confiance à l'homme, car ce dernier entretenait une relation avec son ami, et s'est également laissé avoir par l'escroc. Son fils et lui ont également été menacés de mort par le prévenu et lui ont donné 200.000 euros.

Les deux hommes ont finalement porté plainte, à la suite de quoi le prévenu a été interpellé. Lorsqu'il a été libéré sous conditions, il a immédiatement violé ces dernières et s'est à nouveau retrouvé derrière les barreaux. Quelques mois plus tard, il a été placé sous surveillance électronique, mais l'homme a réussi à se libérer du bracelet et s'est enfui au Kazakhstan.

Le prévenu a ensuite continué à harceler les victimes et leur a réclamé 75.000 euros. Finalement, l'homme a été appréhendé à l'aéroport d'Heathrow, à Londres, en avril dernier. Il a prétendu, de son côté, ne jamais avoir menacé les victimes et qu'il s'agissait de dons.