Faits divers

La chambre des mises en accusation d'Anvers a confirmé vendredi le mandat d'arrêt à l'encontre de Kachaber M., 45 ans, un des suspects dans l'enquête sur le cambriolage de l'agence BNP Paribas Fortis située sur la Belgiëlei à Anvers. Son avocate avait demandé sa remise en liberté.

L'homme nie être impliqué dans le cambriolage du 3 février. Selon sa défense, son fils Koba, lui aussi en détention, est le seul lien qu'il a avec le cambriolage. La chambre du conseil avait confirmé sa mise en détention il y a deux semaines mais le quadragénaire avait fait appel de cette décision. Il comparaîtra de nouveau dans un mois devant la chambre du conseil.

La chambre des mises en accusation décidera jeudi prochain de la nécessité de la détention de son fils Koba. La chambre du conseil avait ordonné sa libération mais le parquet avait interjeté appel de la décision. La détention du troisième suspect, un ami de Koba, a été confirmée. Il n'a pas fait appel de cette décision.