Claudia a été tuée à cause du voile

Gilbert Dupont Publié le - Mis à jour le

Faits divers

La police retrouve la voiture à Anderlecht et localise l'endroit à Forest où elle a été victime de trois frères intégristes

BRUXELLES L'enquête sur l'assassinat à Bruxelles de la Schaerbeekoise de 32 ans Claudia Lalembaïdje, tuée par trois frères pakistanais intégristes parce qu'elle refusait de porter le voile et voulait vivre à l'occidentale, cette enquête enregistre de grands progrès. Le lieu où elle a été séquestrée et tuée par ses ravisseurs est localisé en Région bruxelloise, chaussée de Neerstalle à Forest. "Elle est arrivée ici sur ses deux pieds. Elle en est ressortie enfermée dans une valise."

Ensuite son véhicule, la Citroën C4 immatriculée VNW-096, est retrouvé à Anderlecht, près du canal. La police scientifique y a retrouvé des indices précieux, dont un tout petit morceau plastifié de la carte d'identité de la victime, dont l'autopsie a révélé qu'elle avait été étranglée ou asphyxiée après avoir subi le pire. Deux frères Raza Syed sont détenus à Saint-Gilles, où ils nient et parlent de complot. Le troisième échappe toujours aux recherches.

Enfin, la DH a pu se procurer du courrier écrit en prison par l'un des assassins présumés : "I did nothing to Claudia" : Je n'ai rien fait à Claudia.

Dernière victime en date en Belgique d'un crime d'honneur, Claudia avait disparu le 14 juin dernier dans le quartier Helmet à Schaerbeek. Son corps a été repêché le 29 dans une valise flottant sur le canal de l'Escaut à Trith-Saint-Léger (nord de la France, près de Valenciennes), les mains liées dans le dos et les pieds entravés.

Selon nos infos toujours, les trois frères avaient déjà tué une femme au Pakistan, et c'est pour cela qu'ils avaient quitté ce pays où ils étaient recherchés, pour s'installer en Europe et y trouver trois femmes à marier, trois pigeons, manière de régulariser leur situation dans l'Espace Schengen. Un des frères, Ali, a séduit Claudia en l'aidant tout simplement à parquer sa C4 à la porte de Namur. Claudia, qui avait un physique de mannequin et avait d'ailleurs travaillé pour une agence bruxelloise, était tombée éperdument amoureuse.

Après l'avoir massacrée, ses assassins ont découpé sa carte d'identité, et jeté tous les petits morceaux dehors, tous sauf un minuscule que la police a récupéré sur le tapis de sol de la C4 retrouvée abandonnée près du canal à Anderlecht. Avec, oubli fatal, sur ce petit morceau, des traces exploitables qui pèseront lourd aux assises.



© La Dernière Heure 2009
Gilbert Dupont

Betfirst - Livepartners

A lire également

Ailleurs sur le web

Les derniers articles de la section