Les faits remontent à dimanche dernier. Ce jour-là, la zone de police flandrienne est avertie d'une possible tentative de suicide en Finlande. La personne qui prévient la police belge a elle-même été informée par un ami se trouvant en Angleterre. Il est question d'une amie commune, de nationalité finlandaise, qui pourrait commettre l'irréparable. Cette amie avait précédemment habité en Belgique mais réside désormais à Savonlinna, dans le sud-est du pays.

Aussi bien l'Anglais que le Belge ont essayé de prévenir la police finlandaise mais sans succès. La zone de police Vlas a alors émis une alerte via une plateforme dédiée aux signalements de police urgents. Europol a, dans la foulée, pris contact avec la police locale de Savonlinna pour qu'elle se rende aussi rapidement que possible au domicile de la dame.

Le même dimanche, les policiers belges ont finalement reçu de leurs collègues finlandais un courriel rassurant, expliquant que la dame avait pu être retrouvée à temps. Elle souffrait d'une surdose de médicaments mais elle a pu être réanimée et ses jours ne sont plus en danger. "Grâce au travail de police à l'ancienne, combiné à des lignes de communication internationales et à la collaboration entre les services de police, un drame humain a pu être évité", se félicite la police locale belge.