Le 22 septembre 2014, la gérante de la station-service a avisé la police qu’un client habituel lui a confié qu’un enfant aurait surpris, dans le courant du mois de juillet, Jean-Charles Luperto en train de se masturber. Le 23 septembre 2014, la maman de cet enfant a confirmé que le jour même des faits, son fils lui avait confié "avoir vu un monsieur qui faisait pipi dans les toilettes hommes de la station et qu’il lui a montré son zizi tout en lui adressant la parole." L’enfant a décrit le suspect. Il a expliqué qu’il avait été confronté à lui à plusieurs reprises. Il a dit l’avoir vu sur des affiches avant de le reconnaître sur un panel photographique. Le 10 septembre suivant, la gérante a déclaré qu’une de ses employées avait également été témoin du même type de faits.

Un client de la station-service s’est plaint du comportement d’un homme qui se masturbait dans les toilettes. La dame a surpris un individu occupé à se masturber. Elle l’a interpellé et il a répondu en bafouillant. Les images de vidéosurveillance ont confirmé les passages de chacun des protagonistes au moment indiqué par ce témoin. Un homme a expliqué qu’il avait vu Jean-Charles Luperto en train de se masturber. En sortant des toilettes, il a averti son collègue. Ils ont expliqué ne pas avoir directement témoigné par peur des représailles. Un peu plus tard, un autre témoin a été entendu après s’être épanché sur Facebook. Les témoins ont confirmé les accusations même lors de confrontations.