Faits divers

C’est un motif relativement futile qui a conduit Pierre, 70 ans, à l’hôpital et Giuseppe, son voisin, au palais de justice de Liège, accusé de tentative de meurtre.

Tout commence en fait le 15 août. Pierre a l’habitude de promener son chien dans les rues de Fléron et de le lâcher sur l’ancien site du fort. Mais voilà, quelquefois il ne l’attache pas du tout et le laisse ainsi gambader librement.

Une situation qui agace Giuseppe qui accueille régulièrement son petit-fils chez lui. Estimant que l’animal représente un danger pour l’enfant, Giuseppe a demandé à Pierre d’attacher son chien. Le 15 août, le ton est monté et les deux hommes en sont venus aux mains. Signalons à cet égard que les rivaux sont tombés au sol sous les yeux éberlués de l’enfant, mais aussi du chien qui n’est pas intervenu pour mordre qui que ce soit.

Mais lundi vers 16h30, heure habituelle du passage de Pierre et de son chien devant la maison de Giuseppe, les choses ont repris une tournure malsaine, basculant même dans la violence.

En effet, Giuseppe était sur le qui-vive pour vérifier si Pierre avait attaché son chien, un animal de taille moyenne. Les deux hommes se sont brièvement parlé et la bagarre a recommencé. Mais, cette fois, Giuseppe a sorti un couteau pliable de sa poche…

"Qu’est-ce que tu vas faire avec ton couteau ?", lui aurait alors demandé Pierre. Selon ce dernier, Giuseppe l’a immédiatement frappé à l’abdomen. Il a rétorqué par un coup de poing avant d’être touché une seconde fois. Des témoins sont alors intervenus pour séparer les deux hommes.

La famille de Pierre a appelé la police et Giuseppe a été interpellé. L’homme reconnaît la bagarre, affirmant qu’il avait touché Pierre involontairement. Une version qui ne cadre pas avec les deux coups portés. Giuseppe a donc été privé de liberté et déféré, mardi, au parquet de Liège.