Tous les ministres wallons ont finalement pu quitter l'Elysette où ils étaient confinés après la réception, jeudi matin dans l'ensemble des cabinets ministériels régionaux situés à Namur et à Jambes, de lettres anonymes accompagnées d'une poudre blanche suspecte.

En début d'après-midi, l'ensemble des ministres ont pu quitter les lieux, a-t-on appris à bonnes sources. Une partie du personnel des cabinets restait toutefois confinée.

Dès la découverte des enveloppes, les pompiers, la police et la protection civile se sont rendus sur les lieux et ont bouclé les rues où se situent les cabinets ministériels ainsi que les bâtiments communaux concernés. La procédure anthrax a été déclenchée, conduisant notamment au confinement du personnel dans l'attente d'autres consignes.

Aucun courrier suspect n'a par contre été reçu au Parlement de Wallonie où se tenaient, jeudi après-midi, plusieurs réunions de commissions parlementaires.