Crash d'un avion à Charleroi: tous les avions décollent et atterrissent à nouveau normalement

Publié le - Mis à jour le

Faits divers

Un grand-père, sa belle-fille et ses trois petits-enfants ont péri dans l'accident. Les vols sont suspendus jusqu'en fin d'après-midi

CHARLEROI Un avion s'est écrasé ce samedi matin vers 10h à l'aéroport de Charleroi. L'avion de tourisme de type Cessna a connu un problème au décollage et a immédiatement tenté de revenir à l'aéroport de Charleroi, mais il s'est écrasé à côté de la piste.

Le bilan est lourd. Il fait état de 5 morts dont 3 enfants (nés en 2005, 2006 et 2010), ont annoncé les autorités aéroportuaires. Les victimes sont de la même famille. Il y avait le grand-père, sa belle-fille et ses trois petits enfants. Ils étaient tous originaires d'Uccle et se rendaient à Lyon.

Le père des enfants devait être accueilli par la cellule de crise, de même que le personnel de l'aéroport. Le parquet et la DG Transport aérien sont descendus sur place.

Les causes de l'accident ne sont pas encore connues mais les conditions de vol étaient très difficiles ce samedi matin en raison du brouillard givrant.

Ce crash a provoqué énormément de dégâts et de fumée. Les vols sont d'ailleurs suspendus jusqu'en fin d'après midi et des avions déviés vers les autres aéroports belges ou des pays limitrophes.

Quarante-sept vols devant transporter quelque 18.000 passagers étaient prévus samedi. Cinq vols ont déjà été déviés vers Liège.

Les passagers peuvent se rendre sur le site de l'aéroport ou téléphoner au 0902 02490 pour se renseigner sur les vols de la journée.

Tous les avions décollent et atterrissent à nouveau normalement

Tous les avions décollent et atterrissent à nouveau normalement à l'aéroport de Charleroi, a indiqué dimanche matin la porte-parole Mélissa Milioto. Cinq vols Ryanair supplémentaires ont été programmés ce dimanche pour compenser les cinq annulations survenues samedi à la suite du crash d'avion. "Nous sommes en période de carnaval et donc tous les avions sont remplis. Ryanair a donc décidé d'ajouter cinq vols aujourd'hui", précise la porte-parole de l'aéroport.
Aucun retard, ni aucune annulation n'est prévue dimanche à Brussels South Charleroi Airport.

Le site internet de l'aéroport (www.charleroi-airport.com) n'a néanmoins pas encore été mis à jour et affiche toujours une suspension temporaire des vols, ce qui n'est donc plus d'actualité.

Le crash d'avion survenu samedi matin à l'aéroport de Charleroi a coûté la vie à cinq personnes d'une même famille, dont trois enfants
A la suite de cet accident, treize vols ont été détournés vers l'aéroport de Bierset (Liège) et un autre vers Zaventem. Cinq vols ont été annulés et entre douze à quinze vols ont enregistré des retards allant de quarante minutes à six heures.


Un appareil immatriculé aux Etats-Unis, mais basé en Europe

L'avion qui s'est écrasé samedi matin à l'aéroport de Charleroi-Gosselies ("Brussels South Charleroi Airport", BSCA) est un Cessna P210N, ou "Pressurised Centurion II", immatriculé aux Etats-Unis, mais basé en Belgique depuis plusieurs années, selon des sites internet spécialisés.

Construit en 1981, ce monomoteur à aile haute portait l'immatriculation N240PW - le N dénotant une inscription sur le registre de l'Administration fédérale de l'Aéronautique (FAA), une pratique courante en Europe.

Il appartenait depuis 2001 à la société White Mountain Inc de Wilmington, dans le Delaware, au nord-est de Washington, selon les sites aviation-safety.net et crash-aerien.aero. Il était équipé d'une turbine Allison 250 de 300 chevaux.

Selon l'association internationale qui fédère toutes les associations nationales de propriétaires et pilotes d'avions (IAOPA), quelque 10.000 avions immatriculés aux Etats-Unis sont basés en Europe, pour des raisons essentiellement financières, avec des coûts d'entretien moindres, mais également avec certaines restrictions pour les vols internationaux, notamment en fonction de la licence dont dispose le pilote.

Beaucoup de ces appareils sont enregistrés dans l'État du Delaware, "pour des raisons fiscales et de souplesse du droit des sociétés dans cet État".

Le Premier ministre Di Rupo présente ses condoléances

Le Premier ministre Elio Di Rupo a présenté ses "sincères condoléances" aux proches des cinq personnes qui ont perdu la vie le crash.

"Mes sincères condoléances à la famille et aux proches des victimes de l'accident d'avion à Charleroi", a twitté Elio Di Rupo.



André Antoine aussi

Le ministre wallon en charge de la politique aéroportuaire, "a pris connaissance, avec tristesse, de l'accident de Cessna qui s'est produit ce jour à l'aéroport de Charleroi", a indiqué samedi sa porte-parole dans un communiqué. "Ses premières pensées vont aux victimes de cet accident et à leurs proches, auxquels André Antoine présente ses plus sincères condoléances."

André Antoine a par ailleurs pris contact avec le secrétaire d'Etat à la Mobilité Melchior Wathelet "afin de tout mettre en oeuvre pour déterminer rapidement les circonstances de l'accident".

Le ministre a également tenu "à souligner le travail remarquable mené par l'ensemble des équipes de BSCA et de ses partenaires dans ces circonstances dramatiques".

Les autres réactions:















© La Dernière Heure 2013