Faits divers Siegfried Marcolini, le Belge qui aide les paysans colombiens à ne plus produire la cocaïne

C’est un Marcolini. Le demi-frère de Pierre, le célèbre chef pâtissier chocolatier. Le parcours de Siegfried, qui a connu des hauts et des bas, est, comme celui de Pierre, fabuleux. À 52 ans, Siegfried Marcolini va aider la Colombie à remplacer la culture de la coca par celle du cacao sans lequel il n’y a pas de chocolat.

Et c’est là que les hasards du destin font rejoindre les deux frères. L’autre Marcolini est chargé par le gouvernement colombien d’aider à réhabiliter 50 000 hectares - pour donner une idée : trois fois la superficie de la Région de Bruxelles-Capitale - jadis arrachés par les Farc (Forces armées révolutionnaires de Colombie) aux paysans pour produire de la feuille de coca, et les remplacer par des cultures légales : fruits, céréales et cacao.

"Mon nom a sans doute joué un petit rôle", sourit Siegfried Marcolini qui, à travers la Fondation Columbiana Funcasol, est en charge du projet : attirer les investisseurs internationaux.

Considérées par l’Union européenne comme terroristes, les Forces armées révolutionnaires de Colombie, responsables de milliers de victimes au même titre que les groupes paramilitaires qui semaient la terreur, sont entrées en 2016 dans un processus de paix et de légalité.

(...)