Comme chaque année, de nombreux contrôles routiers seront organisés par la police durant la nuit du Nouvel An un peu partout sur les routes belges. Vias, l’institut belge de la sécurité routière, rappelle dès lors qu’il est impératif de systématiquement prévoir un Bob si vous devez prendre la route.

"Dans notre pays, Bob est la personne qui fait le choix responsable de ne pas conduire après avoir consommé de l’alcool. Il ramène ainsi tout le monde à la maison en sécurité", explique Benoît Godart, porte-parole de Vias. "C’est évident : alcool et conduite d’un véhicule ne font pas bon ménage. Pourtant, douze accidents se produisent en moyenne chaque jour en Belgique avec un conducteur sous l’influence de l’alcool. Le jour de l’An, on recense même vingt-six accidents en moyenne. C’est un accident sur trois !"

"C’est pourquoi il est nécessaire de combiner contrôles et sensibilisation aux dangers de l’alcool au volant. La campagne Bob est le fruit de cette combinaison. En choisissant le slogan Cette fois-ci, c’est moi Bob’, le but est que Bob n’apparaisse pas comme quelqu’un d’étrange quand il ne boit pas d’alcool. Au contraire, il est soutenu par son groupe d’amis car il prend ses responsabilités et ramène tout le monde chez soi en sécurité. Tout le monde peut faire confiance à 100 % à Bob et il peut en être fier", précise Benoît Godart.

Le porte-clés Bob en guise de récompense

Lors d’un contrôle d’alcoolémie, les conducteurs négatifs seront récompensés par le porte-clés iconique Bob. "Quiconque conduit avec un taux d’alcoolémie supérieur au taux d’alcoolémie autorisé a 40 % plus de chances d’avoir un accident. Aujourd’hui encore, onze accidents surviennent chaque jour impliquant un conducteur en état d’ivresse. Un Bob évite ce risque, tout le monde rentre chez soi sain et sauf et garde un bon souvenir de la fête ", conclut le porte-parole de Vias.