On savait que des chargeurs de kalachnikov et un drapeau de Daesh avaient été trouvés rue de Dries à Forest.

Selon la RTBF, les enquêteurs ont également mis la main sur des détonateurs.

Un nouvel élément qui tend à confirmer l'hypothèse que Salah Abdeslam et ses complices préparaient une nouvelle attaque.

Ce week-end, Didier Reynders, ministre des Affaires étrangères, avait déclaré que Salah "était prêt à refaire quelque chose" à Bruxelles. "Et c'est peut-être la réalité parce que nous avons trouvé beaucoup d'armes, des armes lourdes au cours des premières investigations, et nous avons trouvé un nouveau réseau autour de lui à Bruxelles", avait poursuivi le ministre.