L'affaire remonte à 2019. Cette année-là, les policiers se rendent dans le garage de Pascal P. à Waterlandkerkje, à la frontière belgo-néerlandaise. Ils arrêtent l'homme âgé de 43 ans, puis sa compagne. Les deux sont suspectés d'avoir exploité sexuellement les deux filles de cette dernière, âgées de 2 et 8 ans au moment où tout cela a commencé.

Comme l'explique Het Laatste Nieuws, le couple est accusé d'avoir gavé les fillettes de somnifères puis de les avoir "louées" à des clients contre de l'argent. D'autres enfants mineurs auraient également été victimes du couple. Si les abus ont principalement eu lieu dans le garage du suspect, les fillettes auraient également été envoyées à plusieurs reprises sur des aires d'autoroute mais également dans des clubs échangistes en Belgique. Le calvaire des fillettes a duré de 2008 à 2019.

Si aucun client n'a pu être identifié, la justice néerlandaise reste persuadée que des Belges sont impliqués. 

Vendredi, le couple comparaîtra devant le tribunal de Middelburg (Zélande). Ils sont accusés entre autres d'exploitation d'être humains, de débauche et de viol.