Faits divers Quatorze sangliers issus d'un parc animalier ont été saisis alors qu'ils étaient destinés à une chasse à Tellin

TELLIN L'information a été dénoncée par la Ligue royale belge pour la protection des oiseaux.

Samedi soir, l'Unité antibraconnage a réalisé, en collaboration avec le cantonnement de Wellin, des services de la Division de la nature et des forêts (DNF), une intervention visant à réprimer un lâcher illégal de sangliers en vue d'une battue prévue le lendemain.

Cette opération a mené à l'interpellation d'un camion transportant quatorze sangliers destinés à la chasse.

Le parquet de Neufchâteau a été avisé des faits et envisage de poursuivre le transporteur et les deux titulaires de la chasse présents samedi soir lors du déchargement des sangliers vers le terrain de chasse de la région de Tellin.

Totalement illégal!

Il s'avère en effet que le transport et le lâcher de gros gibier d'élevage destiné à la chasse est strictement illégal en Région wallonne comme sur l'ensemble de la Belgique.

«Outre l'illégalité du lâcher de sangliers, il faut savoir que cette espèce est considérée en surpopulation en Wallonie et provoque de nombreux dégâts à l'agriculture. Mais il est plus facile pour certains chasseurs de tirer des cochons sauvages dans un endroit clos que de parcourir les bois», précise Hugues Fanal, directeur de la ligue de protection des oiseaux qui a décidé de porter plainte contre les contrevenants et le parc animalier d'où proviennent les animaux.

De plus, les 14 sangliers saisis lors de cette intervention ont été déclarés impropres à la consommation par l'AFSCA et ont été euthanasiés, sur demande expresse du parquet. Leur carcasse va être acheminée vers un clos d'équarrissage.

Le ministre wallon Benoît Lutgen, en charge de la Ruralité, réagit et déplore de tels agissements et dit continuer à mettre tout en oeuvre afin de développer une chasse plus éthique et respectueuse de la loi.

Les contrevenants risquent de 500 à 25.000 euros d'amende et une peine de prison allant de 8 jours à deux ans.

Le tribunal correctionnel de Neufchâteau en décidera très prochainement.

© La Dernière Heure 2005