Faits divers

Le ministère public a requis jeudi deux ans de prison ainsi qu'une amende de 8.000 euros à l'encontre de l'actrice néerlandaise Imanuelle Grives, qui était poursuivie, avec deux autres femmes de nationalité américaine, pour trafic de drogue l'été dernier sur le site du festival Tomorrowland à Boom, en province d'Anvers. Le procureur général a requis 18 mois de prison et une amende de 8.000 euros contre les deux autres prévenues. L'actrice, âgée de 34 ans, et ses deux complices, Qiturah G. (41 ans) et Nicky P. (39 ans), avaient été contrôlées le 21 juillet dernier à l'entrée du festival. L'actrice était en possession d'un gramme de cannabis, cinq pilules d'ecstasy, 15 grammes de MDMA, 10 grammes de cocaïne et 2,3 grammes de kétamine. La drogue était notamment dissimulée sous sa perruque.

Une perquisition avait ensuite eu lieu au logement temporaire qu'elle occupait avec les deux autres femmes à Rumst. Les enquêteurs y avaient découvert une véritable "caverne d'Ali Baba". "Les enquêteurs ont mis la main sur 77 pilules d'ecstasy, 1,80 gramme de haschich, 11,20 grammes de cocaïne, 11,80 grammes d'amphétamines, 9,80 grammes de kétamine, 3,85 grammes de MDMA, 178,90 grammes de GHB et 1,20 gramme de cannabis", a détaillé le procureur Ken Witpas.