Le père des deux petits, Tibirikwata, se trouve à la tête d'une famille de gorilles des montagnes dans le parc naturel de Bwindi, dans le sud-ouest de l'Ouganda. Leurs mères s'appellent Birungi et Mutesi. Le sexe des nouveau-nés n'a pas encore été déterminé.

Le parc national de la "forêt impénétrable" de Bwindi, entouré d'une épaisse forêt de bambous, abrite environ la moitié de la population mondiale de l'espèce, qui compte environ 1.000 individus. Les nouveau-nés ont vu le jour dans la même région où un mâle, Rafiki, a été tué en juin par un braconnier. L'homme a ensuite été condamné à 11 ans de prison.

En raison de la pandémie de Covid-19, les parcs animaliers d'Ouganda ont été fermés au grand public, laissant le champ libre aux braconniers, expliquent les autorités des parcs.