Faits divers Deux Bruxellois de 24 et 45 ans interpellés la semaine passée le plus discrètement du monde.

Deux Bruxellois, de 24 et 45 ans, suspectés de recrutement de combattants pour combattre en Syrie ont été interpellés jeudi dernier en Région bruxelloise. Il s'agit des premières arrestations dans un dossier de terrorisme en Belgique depuis les événements de début janvier en France et l'opération antiterroriste menée à Verviers. La juge d'instruction a inculpé le plus jeune des deux suspects et l'a remis en liberté sous condition. Le second est détenu et son mandat d'arrêt a été confirmé mercredi par la chambre du conseil de Bruxelles.

L'enquête doit déterminer depuis quand duraient les activités présumées de recrutement ainsi que le nombre de combattants pour l'État islamique que les suspects auraient fait envoyer vers la Syrie ou l'Irak.

Les deux sont inculpés de participation aux activités d'un groupe terroriste. Aucune arme n'a été trouvée.

D'après le parquet fédéral, ce nouveau dossier de terrorisme n'a priori aucun lien direct avec les précédents ni avec la cellule de Verviers.

Découvrez l'intégralité de cet article dans l'Édition Abonnés de DH.be, à partir de 4.83 euros par mois.