Faits divers Vingt-deux suspects : deux Flamands et vingt francophones. L’instruction s’est faite en néerlandais.

Cela se passe à Bruxelles où, dans un dossier de drogue avec vingt-deux prévenus, le tribunal correctionnel a constaté qu’alors que vingt des vingt-deux faisaient le choix du français, l’instruction judiciaire a été menée en… néerlandais.

Dans le jugement que La DH a pu lire, le tribunal fait un incident. "La situation est récurrente", réagit un avocat pénaliste .

L’œil malicieux, Yannick De Vlaemynck ajoute : "(...)