Faits divers À domicile ou en déplacement, les Diables rouges ont besoin de stewards pour assurer la sécurité des rencontres.

S’il n’a fallu que dix membres de la sécurité pour les deux derniers déplacements des Diables rouges, les matchs à domicile nécessitent parfois jusqu’à 400 personnes pour que les rencontres se déroulent au mieux. "Lorsque les matchs se déroulent en Belgique, cela nous coûte beaucoup plus cher que les rencontres à l’étranger. Ici, c’est nous qui devons veiller à ce que tout se passe bien. À l’étranger, c’est l’équipe du pays adverse qui s’en charge mais nous nous déplaçons quand même avec des responsables de la sécurité", nous précise Pierre Cornez, porte-parole de la Fédération belge de football.

Et pour remplir toutes ces missions, la Fédération est à la recherche de stewards supplémentaires.

Vous avez plus de 18 ans, êtes en possession d’un certificat de bonne vie et mœurs, n’avez jamais fait l’objet d’une interdiction de stade et disposez de capacités physiques et psychologiques dont tous les détails se trouvent sur le site Belgianfootball.be, pourquoi ne pas devenir steward pour l’Union belge ? "Nous formons nos stewards et ils sont compétents pour toutes les rencontres des Diables mais aussi celles de D1. Nos stewards reçoivent des tickets pour manger et boire lors des matchs ainsi qu’une petite rémunération", poursuit Pierre Cornez.

Pour les déplacements à l’étranger, les frais de séjour sont également pris en charge par l’Union belge. Ce sont les stewards qui ont un poste de responsabilité qui peuvent réaliser ces déplacements à l’étranger. Différents grades existent au sein de cette communauté d’amoureux du ballon qui, pour la plupart, exercent cette mission à titre complémentaire, à côté d’un autre emploi à temps plein. " Ce n’est pas toujours évident pour eux d’assurer la sécurité. Leur rôle est malheureusement parfois ingrat."

Niveau sécurité, la Fédération a dû considérablement augmenter son budget depuis les attentats de Paris. "Il a fallu investir dans toute une série de mesures de sécurité supplémentaires. À cela s’ajoute la sécurité des joueurs, les escortes policières pour les équipes adverses qui viennent chez nous, etc. Tout est pris en charge par notre Fédération", poursuit le porte-parole.