La Bruxelloise Natacha de Crombrugghe a disparu depuis le 24 janvier, date à laquelle elle a quitté son hôtel péruvien pour un trek dans le canyon de Colca. Elle avait laissé un sac à dos dans sa chambre d’hôtel à Cabanaconde, avant de partir tôt le matin.

L'enquête policière sur la disparition de la touriste vient d'être bouclée, selon La Republica.

Les agents de la criminelle de la Divincri d'Arequipa ont écarté la piste criminelle dans l'affaire de la jeune femme. Ils sont arrivés à cette conclusion après 30 jours d'interrogatoires, de tests et d'analyses à Cabanaconde (Caylloma).

Les agents ont présenté leur rapport au procureur de Chivay Angel Nejarano. Ils y détaillent le travail qu'ils ont accompli. On sait qu'ils ont interrogé plus de 15 personnes, qui ont vu Natacha entre le 23 et 24 janvier, ont effectué des tests de luminol, parfois à deux reprises, dans trois logements de Cabanaconde. Rien de suspect n'a été trouvé.

Ils ont également effectué le parcours qu'aurait fait la jeune femme, en utilisant le GPS de son portable. Sans rien trouver, là non plus. On a appris que Natacha a demandé à l'un des propriétaires d'un hébergement de lui partager le wifi. C'est à partir de là que la trace de son portable a pu être captée. Ils ont également vérifié les caméras de sécurité.

Ce rapport sera également présenté au consulat de Belgique au Pérou, qui sera transmis à la police de ce pays.