L'homme, âgé de 50 ans, qui nie les faits, avait été inculpé et placé sous mandat d'arrêt pour l'assassinat de Magali W, 46 ans, et de sa fille Coline âgée de 17 ans. Il n'existe en effet selon l'avocat du quinquagénaire que des soupçons contre son client mais aucun indice sérieux de culpabilité.

"Mon client maintient qu'il est totalement innocent", explique Me Dimitri de Béco. "Il y a des soupçons contre mon client, mais pas d'indices sérieux. Cela ne suffit pas à le maintenir en prison pour un mois. La question de savoir qui a commis les faits si ce n'est pas mon client mérite d'être posée mais elle ne suffit pas à le maintenir en détention provisoire.

La chambre du conseil a rendu sa décision et n'a pas suivi l'avocat. Le parquet de Halle-Vilvorde nous indique ainsi que Pierre D. est maintenu en détention.

Le suspect avait lui-même averti les services de secours le soir du 24 mars après avoir découvert dans le hall d'entrée de la maison familiale de l'avenue d'Annecy à Kraainem les corps sans vie de Magali W., une femme de 46 ans qui enseignait à Anderlecht et de sa fille adolescente. Les deux victimes avaient reçus plusieurs coups de couteau.

Les téléphones portables des deux victimes avaient disparu de même que la voiture de Magali W. mais pas d'autres indices d'un cambriolage. Certains éléments laissaient même penser que les deux victimes avaient été tuées dans la nuit du 23 au 24 mars.

Pierre D. explique avoir passé cette nuit-là chez un ami qui a confirmé les faits au cours de deux auditions.