Faits divers Les avocats du prévenu parlent d’un accident.

Ahmed a vu son mandat d’arrêt confirmé par la chambre du conseil de Liège dans le cadre d’un fratricide. La 17 mars 2018, l’homme se trouvait dans le logement qu’il partageait avec son frère dans la rue de Hesbaye à Liège. Les deux hommes étaient accompagnés de plusieurs autres personnes lorsque le drame est survenu.

Selon les déclarations d’Ahmed, son frère aurait pris du crack. Les protagonistes sont d’ailleurs suspectés de s’être adonnés à un trafic de stupéfiants. Les deux hommes se seraient disputés. "Notre client a pris un couteau pour couper son lacet qui était trop long", indique Me Jeanne-Pierrine Hanssen qui défend le suspect aux côtés de Me Jean-Louis Gilissen. "Son frère est arrivé derrière lui et s’est empalé sur le couteau."

La victime a reçu un coup de couteau en plein cœur. Les secours n’ont pas pu la sauver. Elle est morte rapidement. "C’était un accident. Il était son petit frère. Il est ravagé par ce qui s’est passé. Il est dans tous ses états. Il ne se nourrit pas bien. C’est une triste histoire. Notre client est en dépression."

L’instruction du dossier est terminée et une reconstitution a été réalisée.