Faits divers

Une instruction a été ouverte au parquet de Tournai-Mons après qu'un policier eut tiré vendredi un coup de feu sur un forcené à Wodecq, dans l'entité d'Ellezelles. Touché par balle, l'homme est hors de danger. Privé de liberté, l'individu a été déféré samedi devant un juge d'instruction de Mons.

Les faits se sont déroulés vendredi, vers 15h00, le long du chemin du Quesnoy à Wodecq. Appelés par des voisins dans le cadre d'un différend familial, des policiers de la zone des Collines sont intervenus. Muni d'une arme blanche, l'individu menaçait sa famille.

Alors que les policiers allaient à sa rencontre, l'homme s'est mis à courir dans leur direction, les menaçant de son couteau. Un des deux policiers a alors sorti son arme et a tiré un coup de feu en l'air. Continuant sur sa lancée et criant qu'il allait les égorger, l'irascible a foncé sur les policiers.

Face à cette situation, le second policier a sorti son arme et a tiré en direction de l'individu. L'homme a été touché au niveau du ventre mais n'a été que légèrement blessé. Hospitalisé, l'intéressé est hors de danger.

L'homme, âgé de 36 ans, sera entendu samedi par le juge d'instruction pour rébellion avec arme et port d'arme prohibé. Le parquet a requis à son encontre un mandat d'arrêt. L'intéressé a déjà effectué un ou des séjours en milieu psychiatrique, selon le procureur du Roi. Dans le cadre de ce dossier, les deux policiers qui sont intervenus seront entendus par le Comité P, la police des polices.