Deux membres du département d'archéologie des Carabiniers, police militaire italienne, étaient récemment en mission à Bruxelles. Profitant de leur après-journée, les deux hommes se promenaient dans le quartier du Sablon, où l'on trouve plusieurs boutiques d'antiquités, rapporte la VRT. Et en vitrine d'une des enseignes bruxelloises, les deux policiers ont repéré une statue qui semblait d'origine italienne. Ils l'ont photographiée, mais ne sont pas entrés dans la boutique.

Ce n'est qu'une fois de retour en Italie que les Caribiniers ont comparé leur photo avec le fichier des oeuvres d'art volées, avant de se rendre compte que la statue découverte à Bruxelles faisait bien partie de leur base de données. En effet, il s'agissait d'une sculpture appelée "Togatus", datant du Ier siècle et volée sur un site archéologique de la Villa Marini Dettina, dans la banlieue de Rome, en 2011. Cette statue, qui représente un homme en toge drapée, a une valeur estimée à 100.000 euros, bien qu'il lui manque la tête. 

© AFP

La sculpture a été rapatriée en Italie, où les autorités ont ouvert une enquête contre un homme d'affaires italien, qui est soupçonné d'avoir récupéré la statue avant de l'exporter hors du pays, sous un faux nom.