L'histoire de Frank van Dijk est à peine croyable. Selon le média néerlandais De Gelderlander, l'homme aurait retrouvé l'usage de ses jambes après avoir contracté le coronavirus et avoir passé 3 semaines dans le coma.

Tout commence en décembre 2012. L'homme est âgé de 50 ans à l'époque. Ce jour-là, alors qu'il est au volant de son camion, Frank van Dijk est impliqué dans un accident de voiture avec un conducteur ivre. Ses blessures semblent tout d'abord superficielles, et il ressort rapidement de l'hôpital. Mais quelques jours plus tard, toute sa vie change. "Chaque pas que je faisais, je le sentais dans ma tête. Puis vint la perte de conscience. J'étais soudainement sur le sol", se remémore l'homme, qui s'est retrouvé en fauteuil.

Les médecins peinent à expliquer ses symptômes et suspectent une hernie ou encore une atteinte des terminaisons nerveuses. Selon sa fille, il est probable que Frank ait souffert d'un trouble de conversion. "Dans des conditions extrêmes, certaines fonctions du corps s'arrêtent", explique-t-elle. Diabète, pneumonie... De nouvelles maladies s'ajoutent peu à peu à la liste des troubles de Frank.

En mars 2020, alors que le coronavirus arrive à peine en Belgique, Frank tombe malade. En quelques jours, il doit être amené à l'hôpital en urgence et est déplacé dans le service des soins intensifs. Les médecins demandent à sa famille de se préparer au pire. "Nous ne pouvions même pas aller le voir car nous étions tous en quarantaine", raconte sa fille Jennifer.

Des pieds qui bougent...

Frank van Dijk passera finalement trois semaines dans un coma artificiel. Peu à peu, son état s'améliore et les médecins décident de le réveiller. Sa fille, qui était présente, se rappelle avoir vu ses pieds bouger. "J'ai demandé quelle pouvait être l'explication de ce phénomène. L'infirmière a dit qu'il était tout à fait normal, lorsque les gens se réveillent d'un coma, de commencer à bouger leurs muscles. Mais pas quand ça ne s'est pas produit en huit ans ? Elle ne savait pas que mon père était paralysé du bas."

Une fois conscient, c'est la surprise pour Frank. "C'était comme si quelqu'un jouait avec mes pieds. Quand j'ai regardé, il n'y avait personne. Je le faisais moi-même !", se rappelle-t-il. Après plusieurs mois de rééducation, l'homme est désormais en mesure de marcher quelques dizaines de mètres. 

Une énigme médicale

Selon les médecins, le profond coma dans lequel il avait été plongé pourrait expliquer cette guérison inespérée. En effet, l'activité du cerveau et du système nerveux est maintenue à un niveau très faible lors d'un coma, ce qui aurait pu permettre au trouble de conversion de disparaître. "Les médecins ont appelé ça une énigme médicale. Et c'est ce que c'est pour moi : une énigme", conclut Frank.