En Belgique comme en France, les PV pour infraction au confinement se multiplient. Si ce constat n'est pas surprenant, le fait que le contrevenant soit un policier l'est un peu plus. Selon La Dépêche du Midi, qui a révélé l'information mercredi, un policier de la commune de Saint-Jean, dans l'arrondissement de Toulouse, a organisé une fête clandestine chez lui en plein confinement. 

Le 1er novembre dernier, l'homme a ainsi invité des amis chez lui et mis la musique à fond. Dérangés par le bruit, ses voisins ont fini par appeler la police. Selon le quotidien régional, ce sont finalement des militaires qui ont débarqué sur les lieux. L'organisateur de la fête, âgé de 47 ans, leur a alors avoué être policier. Mais le ton est rapidement monté. Le policier, qui ne portait pas de masque, aurait tenté à deux reprises d'arracher celui d'un des militaires. 

Après avoir fait l'objet d'une plainte, l'homme a été placé en garde à vue trois jours plus tard. C'est là qu'il aurait expliqué que parmi ses invités figuraient d'autres policiers. 

Le quadragénaire est attendu le 4 mai prochain devant le tribunal correctionnel pour "violence sur personne dépositaire de l'autorité publique". Mais des sanctions en interne pourraient déjà être prises avant cette date.